Société

En Russie, des étudiants appelés à remplacer en entreprise les travailleurs mobilisés dans l’armée

En Russie, certains étudiants ont commencé à travailler dans des entreprises pour remplacer temporairement les travailleurs qui ont quitté leur poste parce qu’ils ont été mobilisés pour la guerre en Ukraine.

Étudiants en Russie
© TASS

Le 19 octobre, Sergei Tsivilev, le gouverneur de l’oblast de Kemerovo, a écrit sur sa chaîne Telegram que la région avait lancé un “programme de mobilisation de la main-d’œuvre étudiante” pour assumer les tâches des travailleurs mobilisés dans l’armée. Il a justifié que les étudiants “obtiendront des stages rémunérés dans leurs domaines respectifs et aideront les entreprises de Kemerovo à maintenir les taux de production.” Le gouverneur avait déjà annoncé le début de ce “programme régional de migration de la main-d’œuvre” le 9 octobre lors d’un forum sur l’industrie du charbon.

Selon le communiqué du ministère de l’Éducation de Kemerovo, seuls les étudiants des écoles et de universités en dernière année sont concernés par la mobilisation. Il ajoute que le Centre de formation professionnelle avancée, coordinateur entre l’éducation et les entreprises, “sélectionnera les candidats appropriés et leur dispensera une formation complémentaire.” Des entreprises de l’industrie du charbon, de la menuiserie, de la construction ont par exemple déjà envoyé leurs besoins. Jusqu’à présent, 161 entreprises ont demandé l’aide d’étudiants, selon Izvestia.

Ce journal russe a rapporté le 27 octobre que les administrations des oblasts de Kalouga, Kourgan, Koursk, Leningrad, Tcheliabinsk et du district autonome de Tchoukotka étudient la possibilité de faire venir des étudiants d’écoles techniques pour occuper les postes vacants en raison de la mobilisation militaire pour la guerre en Ukraine. Les régions de Leningrad et Koursk seraient prêts à lancer un programme de mobilisation des étudiants.

Mais l’administration de l’Oblast de Leningrad a nuancé sur Telegram qu’une “mobilisation de main-d’œuvre n’est pas prévue dans la région de Leningrad.” Elle ajoute que “la région est prête à tenir compte de l’expérience de collègues d’autres [administrations], mais ce n’est pas nécessaire pour le moment.”

Izvestia rapporte que la mobilisation à Kemerovo est volontaire et que les étudiants ne sont pas tous réticents à la mobilisation, motivés par la possibilité de gagner un salaire et d’obtenir une expérience sur le terrain. Les étudiants interrogés étaient issus d’écoles professionnelles.

Après que le président russe Vladimir Poutine a appelé à la mobilisation de 300 000 civils pour rejoindre l’armée le 21 septembre, il existait une certaine confusion sur la mobilisation des étudiants.

Seuls les étudiants de l’enseignement supérieur étaient exempts de la mobilisation militaire. Le président russe a alors déclaré qu’il y avait un report pour la mobilisation des doctorants. Un décret a été signé début octobre par M. Poutine pour permettre le report de la mobilisation pour les étudiants de l’enseignement professionnel ou supérieur. Selon le portail d’information public Объясняем en date du 11 octobre, les étudiants inscrits dans les écoles secondaires professionnelles ou dans l’enseignement supérieur qui n’ont pas redoublé ne sont pas soumis à la mobilisation.

Les étudiants sont toutefois autorisés à prendre un congé académique et à rejoindre l’armée pour participer à la guerre en Ukraine.

Découvrez plus d’actualités sur la Russie

Related Articles

Back to top button