Économie

La Thaïlande rappelle que les coiffeurs étrangers sont interdits de travailler dans le pays

La Thaïlande a rappelé que les barbiers étrangers sont strictement interdits de travailler dans le pays, ce qui est le cas pour comme 26 autres métiers.

Salon de coiffure en Thaïlande
Salon de coiffure à Bangkok, Thaïlande | © KeN, 2022

Le ministère du Travail de la Thaïlande a rappelé que les coiffeurs étrangers n’étaient pas autorisés à travailler dans le pays.

Pairote Chotikasthira, directeur général au ministère du Travail, a fait ce rappel alors que le cas d’un barbier sud-coréen en Thaïlande a suscité un débat en ligne sur les règles en vigueur dans le pays, selon la note du ministère publiée le 17 février.

En Thaïlande, le décret d’urgence sur la gestion du travail des étrangers interdit aux étrangers certaines activités professionnelles. Il vise à “maintenir la sécurité de l’État”.

Cette loi a été créée lorsque le premier ministre Plaek Phibunsongkhram de 1938 à 1944 instaura une dictature militaire et exacerbait la culture et le nationalisme thaïlandais.

Au cours de son premier mandat de premier ministre, Phibun, ou Maréchal P., s’est engagé dans une Révolution culturelle thaïlandaise vantant un nationalisme inspiré du fascisme italien.

Dans le cadre de sa volonté d’élever une nation thaïlandaise, il changea le nom du pays de Siam en Thaïlande, encouragea l’utilisation d’une langue thaïe standardisée et commune, et publia également une douzaine de décrets culturels sur la manière d’être un bon citoyen thaïlandais.

Il a soutenu le nationalisme économique et a embrassé des sentiments anti-chinois.

40 emplois interdits aux étrangers en Thaïlande

Aujourd’hui, un total de 40 emplois ou catégories d’emplois sont restreints pour les étrangers en vertu de cette loi, modifiée pour la dernière fois en 2018.

Et tout service lié à la beauté – travailler dans des salons de beauté, être coiffeur ou barbier – est strictement interdit aux étrangers, ainsi que 26 autres emplois.

Sculpter du bois, fabriquer des poupées thaïes, des instruments de musique thaïs ou des statues de Bouddha, tailler des pierres précieuses, offrir des massages thaïs, être courtier, secrétaire ou travailler dans les services juridiques sont tous inaccessibles aux étrangers.

Une autre liste de 13 emplois est autorisée pour les étrangers car ils font partie d’accords internationaux ou de coopération scellés entre la Thaïlande et le pays d’origine du travailleur.

Sous réserve d’accords de travail, les étrangers en Thaïlande peuvent être autorisés à effectuer des travaux agricoles, de maçonnerie ou de charpenterie. Ils peuvent également fabriquer des couteaux, des chaussures ou de la poterie.

Les étrangers qui ne respectent pas la loi thaïlandaise peuvent se voir infliger une amende de 5 000 à 50 000 bahts (151 à 1 510 dollars) et être expulsés. Les employeurs peuvent encourir une pénalité de 10 000 à 100 000 baths (302 -3 020 dollars).

De même, la plupart des entreprises doivent être détenues, ou du moins la majorité des actions, par des thaïlandais.

Découvrez plus d’informations de Thaïlande

Source
Thailand Department of Employment, February 2022, Free access

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page