Politique

Le dernier débat entre candidats à l’élection présidentielle des Philippines annulé après des impayés de l’organisateur

Reporté à la dernière minute, le dernier débat entre les candidats à l’élection présidentielle aux Philippines est finalement annulé suite à des problèmes avec la société chargée de l’organiser.

Le dernier débat avec neuf des dix candidats à l'élection présidentielle des Philippines
Le dernier débat avec neuf des dix candidats à l’élection présidentielle des Philippines | 3 avril 2022, Comelec

La Commission électorale (Comelec) des Philippines a annoncé le 25 avril que les derniers débats des candidats aux postes de président et vice-président étaient finalement annulés. Ils seront remplacés par des interviews, comme suggéré par le nouvel organisateur de l’événement.

La commission électorale a justifié cette décision par “d’inévitables conflits de calendrier” pour réunir tous les candidats quelques jours seulement avant que les Philippins votent pour leurs nouveaux président et vice-président le 9 mai.

Au lieu d’un débat, les candidats se présenteront séparément lors d’entretiens enregistrés d’une heure. Ils seront organisés par la Kapisanan ng mga Brodkaster ng Pilipinas (KBP), la nouvelle société que le Comelec a trouvée dans la précipitation.

Les débats étaient initialement prévus les 23 et 24 avril, mais ils furent déjà reportés d’une semaine à la dernière minute, car le précédent organisateur n’avait pas payé l’hôtel où se déroulent les débats programmés par la commission électorale.

Un jour avant la dernière session des PiliPinas debates, la Comelec a annoncé qu’elle voulait reporter les débats car Impact Hub Manila n’avait pas payé le Sofitel Garden Plaza. Le Sofitel Philippine Plaza Manila a déclaré que les chèques reçus d’Impact Hub étaient sans provision et a menacé de se retirer de ses obligations futures.

Impact Hub Manila était chargé de fournir un soutien logistique et technique pour l’organisation des débats. Selon son site Internet, la société est un incubateur faisant partie de Impact Hub Global Network dont le siège est en Autriche. Son activité principale consiste à créer une communauté de partage de connaissances entre innovateurs et entrepreneurs par le biais d’événements et d’espaces de co-working. Elle gère Vote Pilipinas, la campagne officielle d’information visant à mobiliser les Philippins pour qu’ils s’inscrivent sur les listes électorales et votent pour les élections nationales et locales de 2022.

Le sous-traitant de la Comelec a pris du retard dans le paiement de 14 millions de pesos (260 000 USD) à l’hôtel. Les débats précédents ont été organisés le 19 mars, le 20 mars et le 3 avril.

La semaine dernière, un commissaire éléctoral, Rey Bulay, dans une note interne publiée par ABS-CBS, a estimé que l’accord avec Impact Hub était “très désavantageux pour le gouvernement” et qu’Impact Hub avait “prétendu de manière fausse et frauduleuse qu’il possédait la capacité, les qualifications et les biens nécessaires pour remplir ses obligations”. Le commissaire investigue sur les raisons qui ont amené Comelec a signé un contrat avec ce partenaire.

Samedi, Impact Hub Manila a déclaré que Comelec n’était pas impliqué dans le contrat privé entre Impact Hub et Sofitel. Elle a expliqué qu’il y avait des “malentendus” et une “mauvaise communication” entre les deux sociétés et qu’elle discuterait de la question avec Sofitel en privé.

Les Philippins décideront le 9 mai qui parmi les dix candidats remplacera Rodrigo Duterte à la présidence des Philippines, la constitution interdisant un second mandat. Lors des dernières élections en 2016, la Comelec s’était associée à des médias pour produire les débats télévisés.

Découvrez des informations sur les Philippines

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page