Économie

Taux de chômage record en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud n’a jamais enregistré un taux de chômage aussi élevé. Elle a perdu 1,4 million d’emplois en un an. Les demandeurs d’emploi dits découragés ont augmenté de 7,3 % en un an.

Le taux de chômage de l’Afrique du Sud a atteint 32,6 % au premier trimestre 2021. Il s’agit du taux le plus élevé depuis que Statistics South Africa a lancé ses études trimestrielles sur le marché de l’emploi en 2008.

Les chiffres sont légèrement supérieurs à ceux du 4e trimestre 2020, avec une hausse de 0,1%. Les économistes s’attendaient à ce qu’ils soient plus importants étant donné que l’année universitaire s’arrête habituellement en décembre, et les nouveaux diplômés rentrent sur le marché du travail. Mais plus de la moitié des 26 universités sud-africaines ont décidé de reporter la fin de l’année universitaire entre janvier et mars 2021. Le taux de chômage devrait donc continuer à augmenter.

Il y a encore 7,2 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans à la recherche d’un emploi dans ce pays de 58,6 millions d’habitants. Si l’on y ajoute ceux qui ont cessé de chercher un emploi, le taux de chômage de longue durée atteint même 43,2 % de la population active. Les demandeurs d’emploi découragés, qui ont arrêté de chercher un emploi parce qu’ils ont perdu espoir, qui ne trouvent pas d’emploi en rapport avec leurs compétences ou parce qu’il n’y a pas d’emploi dans la région, ont augmenté de 7,3 % en un an, ce qui représente 3,1 millions de personnes.

Seul le secteur financier a ajouté 10 000 emplois

En un an, l’Afrique du Sud a perdu 1,4 million d’emplois et ne s’est pas remise des 2,2 millions d’emplois perdus au 2e trimestre 2020. Il s’agit d’une baisse de 8,5 % du nombre de personnes employées d’une année sur l’autre. L’Afrique du Sud a par exemple été plus durement touchée que les États-Unis, dont la population active a diminué de 5,4 % entre janvier 2020 et janvier 2021. L’Union européenne comptait 1 % de chômeurs de plus entre le premier trimestre 2020 et le quatrième trimestre 2020 (les données du premier trimestre 2021 n’étant pas encore disponibles).

Par rapport à l’année dernière, les secteurs de la construction, de l’industrie et du commerce, parmi les plus importants de l’économie sud-africaine, ont été les plus touchés par les destructions d’emplois avec respectivement 199 000, 149 000 et 135 000 emplois en moins.

Seule la finance a embauché plus de personnes avec une croissance de 0,4 % sur l’année.

En savoir plus sur l’Afrique du Sud

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page