Économie

La Lituanie évalue sa croissance pour 2022 et l’impact de la guerre en Ukraine

La Banque de Lituanie a fourni trois différents scénarios pour prédire sa croissance en 2022. L’inflation doublerait, ce qui annulerait les bénéfices de la croissance des salaires dans le pays.

Façade de la banque de Lituanie
Banque de Lituanie

La Banque de Lituanie table sur une croissance entre 2.7% et -1.2% en 2022 en fonction des scénarios étudiés. L’inflation serait supérieure à 10%, le double des estimations faites en décembre.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie impactera négativement l’économie lituanienne à cause d’un déclin du volume d’exportations, de possibles souci d’approvisionnement dans l’importation de matériaux, un manque de confiance de la part des ménages et des entreprises et une augmentation des coûts de l’énergie, la Banque de Lituanie élabore.

Entre le 4ème trimestre 2020 et le 3ème trimestre 2021, les exportations vers la Russie correspondaient à 6% du total des exportations lituaniennes. La Biélorussie et l’Ukraine comptent pour 3% des exportations chacune.

Mais l’impact sur l’économie reste somme toute limité étant donné que les relations commerciales avec la Russie a considérablement réduit au cours des dix dernières années. De plus, la plupart des biens exportés en Russie et Biélorussie n’étaient pas produits en Lituanie mais consistaient plutôt à un service logistique entre pays, limitant la perte de valeur ajoutée. La plupart des biens exportés en Ukraine étaient produits en Lituanie cependant.

L’arrêt des exportations vers ces trois marchés en 2022-2023 pourrait amener à une perte de 3 points de croissance pour la Lituanie.

Quinze pourcents des importations lituaniennes provenaient de ces trois pays, dont 44% était de l’énergie. En 2021, 20% des métaux et 45% du bois brut importés en Lituanie provenaient de Russie, Biélorussie ou d’Ukraine. Une pénurie de matières premières impacterait l’industrie lituanienne et l’augmentation des prix de l’énergie nourriront l’inflation.

Un croissance entre 2.7% et -1.2%

Selon le “scénario conventionnel” construit à partir de données datant du 1er mars, une semaine après le début de la guerre et avant de plus amples sanctions de l’Union Européenne envers la Russie et la Biélorussie, la croissance lituanienne devrait s’élever à 2.7% et le taux d’inflation à 10.5% en 2022.

La croissance de la Lituanie était de 4.8% en 2021. Les estimations de croissance pour 2022 effectuées en décembre dernier étaient de 3.6%.

Avant la guerre, l’économie du pays était déjà impacté par la pandémie de Covid-19 et une réduction des exportations envers la Chine suite à l’ouverture d’un bureau de représetation de Taïwan à Vilnius .

En 2021, les salaires en Lituanie on augmenté de 10.5% en moyenne, bien plus que l’inflation qui s’élevait à 4.6%, ce qui avait pour conséquence un enrichissement réel des Lituaniens. Bien que les salaires devraient augmenter dans les mêmes proportions en 2022, le taux d’inflation devrait annuler tout bénéfice pour les ménages.

Dans un second scénario, plus pessimiste que le premier construit avec les informations financières jusqu’au 17 mars, la croissance du pays serait de 0.4% et le taux d’inflation de 10.5%. Le volume des exportations diminuerait par deux tiers et le pays manquerait de 10% des matières premières en provenance de Russie, Biélorussie ou Ukraine, avec des produits de substitution qui coûterait un tiers plus cher. La perte de confiance des ménages et des entreprises serait similaire à celle observée aux débuts de la pandémie et de la crise financière de 2008.

Mais si les exportations cessent complètement envers ces trois pays et que la Lituanie manque 20% de leurs matières premières importées, l’économie du pays serait négative de 1.2% avec une inflation de 11.1%.

Ces scénarios considèrent que le conflit sera limité au territoire de l’Ukraine, la Banque de Lituanie précise, malgré certaines craintes dans la population que la Russie puisse envahir aussi le pays.

Le récent afflux des réfugiés ukrainiens pourrait réduire le manque de main d’œuvre dont la Lituanie souffre si ils décident de rester sur le long terme. Le taux de chômage ne devrait pas énormément augmenter. Cependant, la situation actuelle et l’incertitude qui plane sur les prochains mois rend les estimations de la croissance économique de la Lituanie “extrêmement difficiles”.

Par conséquent, aucun de ces scénarios ne peut être considéré comme plus probable qu’un autre selon la banque.

Découvrez des actualités sur la Lituanie

Source
Macroeconomi forecasts (March 2022), Bank of Lithuania, Free access

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page