Économie

Le DG de Securitas Suède 'profondément attristé' par des employés fréquentant des maisons closes

Un documentaire révèle que certains employés de Securitas Suède ont régulièrement recours à de la prostitution. Ils sont aussi impliqués dans une affaire de corruption pour un contrat avec la ville de Malmö.

Securitas

Le magazine d'investigation Uppdrag granskning sur la télévision nationale suédoise a mis en lumière le comportement de certains employés de la société de sécurité Securitas. Impliqués dans une affaire de corruption avec la municipalité de Malmö, et ils ont aussi souvent recours à la prostitution.

Le reportage révèle qu'au moins quatre responsables de Securitas paient pour des services sexuels. Deux employés de la municipalité de Malmö sont partis parce qu'ils se sont rendus à un événement à Londres payé par Securitas malgré le refus de leur responsable.

Securitas est l'une des plus grandes entreprises de sécurité au monde, avec 345 000 employés dans 46 pays.

Les journalistes ont enquêté pendant six mois sur deux employés, un commercial et un cadre supérieur, ont suivi leurs voyages d'affaires, conférences, déjeuners et ont intercepté leurs conversations. L'un d'eux est décrit comme étant responsable du contrat que Securitas a avec les forces armées suédoises. Enregistrés par les journalistes à leur insu, les employés parlent de visites récurrentes dans une maison close en Espagne, au bord de la côte à Malaga. L'un d'eux parle d'une femme originaire de Roumanie à qui il a rendu visite au moins trois fois et qu'il décrit comme étant "de classe mondiale".

"Ce type de comportement est totalement inacceptable et personnellement, je pense que c'est triste qu'en 2022, des gens et principalement des hommes puissent penser qu'il est normal d'acheter le corps d'une autre personne. Aucune personne qui a ce comportement ne devrait travailler chez Securitas", a déclaré le directeur général de la division Suède, Carl Dahlén, dans le reportage. "Je suis profondément attristé et extrêmement déçu. En même temps, il est important de distinguer que si des individus se comportent de cette manière, c'est totalement inacceptable, mais cela ne représente pas Securitas en tant qu'entreprise."

Les deux hommes ont été licenciés par Securitas et dénoncés à la police. Selon Uppdrag granskning, ces deux hommes ont également soudoyé des fonctionnaires de la ville de Malmö.

Ils ont organisé un voyage à Londres pour deux employés de la ville de Malmö. Dans les enregistrements audio, ils sont décrits comme des "preneurs de pots-de-vin". Il n'est pas fait mention de prostitution ici, mais Securitas a payé leur séjour à l'hôtel, leurs dîners et leurs soirées.

L'un des hommes faisait partie du groupe qui a décidé du contrat que Securitas a fini par remporter l'année dernière, le second avait un rôle consultatif pour l'appel d'offres. Le contrat, d'une valeur d'environ 20 millions de couronnes suédoises (2 millions de dollars) sur quatre ans, portait sur l'embauche d'agents de sécurité municipaux autour de la place de Möllevångstorget.

"Nous ne pouvons pas affirmer avec certitude que l'accord a été conclu sans contact privé indu entre nos employés et Securitas", déclare Gabriella Manieri, responsable des achats de la ville de Malmö. Selon la déclaration officielle de la ville, les deux employés se sont rendus à Londres malgré le refus de leurs responsables, et ont dissimulé des informations sur ce voyage.

Selon les responsables de la municipalité, ils ont d'abord nié, puis ont déclaré qu'il s'agissait d'un voyage d'affaires, mais n'ont pas présenté de justificatif ni déclaré leurs heures de travail. Les employés de Securitas auraient obtenu des informations confidentielles pour faire la meilleure offre, selon Uppdrag granskning.

Une enquête interne a été effectuée au cours du printemps et l'incident a été signalé à la police début mai pour déterminer si des délits ont été commis. Les deux employés ont démissionné de leur poste en admettant avoir dérogé aux directives internes mais ont nié avoir accepté des pots-de-vin en échange d'informations.

Le contrat avec Securitas n'est pas résilié, car il n'existe pas de clause de résiliation dans ce type de contrats, selon Malmö. La ville a toutefois décidé de ne pas le renouveler lors de sa potentielle reconduction en septembre.

Uppdrag granskning a également eu des informations selon lesquelles deux autres cadres supérieurs de Securitas fréquentent régulièrement les maisons closes.

Il y a douze ans, l'ancien directeur général de Securitas a été arrêté pour avoir acheté les services d'une prostituée à Stockholm. Après le scandale, l'entreprise a déclaré qu'elle mettrait fin à la culture misogyne et sexiste qui régnait dans l'entreprise. L'ancien PDG a continué à travailler pour l'entreprise après avoir été condamné en 2012, avant de quitter la société.

L'achat de services sexuels est illégal en Suède depuis 1999.

Découvrez plus d'informations sur la Suède

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page