Économie

Une amende de 1,15 million d’euros pour Vinted Pologne pour un manque de transparence de sa plateforme

Vinted a été condamné à une amende de 1,5 million d’euros en Pologne pour un manque de transparence et d’informations fournies à ses utilisateurs. Vinted prévoit de faire appel de la décision.

Online shopping

Vinted a été condamné à une amende de 5,36 millions de zlotys (1,15 million d’euros) par l’Office de la concurrence et de la protection des consommateurs (UOKiK) de Pologne le 11 mai pour un manque de transparence et d’information sur sa plateforme.

Fondé en 2008 en Lituanie, Vinted est présent sur 15 marchés et permet d’acheter et de vendre des vêtements et accessoires d’occasion.

L’UOKiK et le Centre européen des consommateurs ont reçu des plaintes de clients selon lesquelles Vinted n’informait pas correctement que les vendeurs devaient prouver leur identité afin de pouvoir récupérer leur argent. L’information sur la nécessité de prouver son identité n’arrivait qu’une fois la transaction effectuée et ne détaillait pas les documents nécessaires. De plus, les conditions générales du site mentionnaient uniquement que l’argent dans le portefeuille électronique pouvait être transféré sur un compte bancaire à tout moment.

L’UOKiK a jugé cette pratique inacceptable. Vinted l’a modifiée en avril 2022, ce qui a été “un point essentiel qui a réduit l’amende”.

L’autre problème signalé est le manque d’informations pour les acheteurs sur la manière d’éviter de payer les frais de Protection Acheteurs.

La protection garantit que les acheteurs soient remboursés si l’article acheté n’est pas expédié ou est défectueux. Elle garantit également un paiement sécurisé. Mais Vinted n’explique pas comment acheter un article sans payer ces frais de protection qui s’élèvent à 2,9 zlotys (70 centimes d’euro) plus 5 % du prix et qui sont ajoutés automatiquement à la transaction.

Pour Tomasz Chróstny, président de l’UOKiK, “il est très important que ces sites respectent les droits des consommateurs et assurent la transparence et la sécurité des transactions” car “ils s’inscrivent dans l’idée de développement durable et de protection de l’environnement”.

Vinted a reçu des sanctions financières pour les deux pratiques, d’un montant de 5,36 millions de zlotys.

Dans un communiqué publié par Business Insider Poland, Vinted, “dont l’objectif est de fournir une plateforme facile à utiliser, sûre et transparente”, a fait part de sa déception et de son intention de faire appel de la décision.

L’entreprise a également tenu à “souligner que l’achat et la vente sur Vinted ne sont pas conditionnés à la vérification d’identité”, mais que la procédure de vérification est effectuée par son prestataire de services de paiement, “imposée par les réglementations légales pour pouvoir assurer la sécurité des transactions commerciales sur les plateformes numériques telles que la nôtre, par exemple en réduisant le risque d’activités frauduleuses”. Vinted n’est pas non plus d’accord avec l’UOKiK sur les frais de Protection Acheteurs. Elle ne recommande pas de faire sans car cela pourrait nécessiter le partage des données de paiement avec d’autres utilisateurs.

En plus de l’amende, Vinted Poland doit informer ses clients de cette décision sur son site web vinted.pl et sur Facebook.

Découvrez plus d’informations sur la Pologne

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page