Sciences et santé

Des images satellites révèlent de fortes émissions de méthane des mines de charbon en Australie

Un groupe néerlandais de scientifiques a étudié les images satellites de six mines de charbon australiennes. Les résultats suggèrent qu'elles émettent beaucoup plus de méthane que ce que le pays déclare. L'une d'entre elles est particulièrement visée.

Mine de charbon d'Anglesea d'ALCOA
La mine de charbon d'Anglesea en Australie (fermée en 2015). L'Australie est le cinquième plus grand producteur de charbon au monde | © John Englart, 2014

L'utilisation d'images satellites sur six mines de charbon australiennes a suggéré que les émissions de méthane dans le pays provenant des mines de charbon sont beaucoup plus élevées que ce qui est communiqué.

Ces six mines de charbon ne représentent que 7% de la production de charbon en Australie. Pourtant, elles émettraient entre 45% et 65% des émissions totales de méthane de l'Australie provenant des mines de charbon (55%+/-10%).

"C'est difficile à croire", a déclaré la professeure Ilse Aben qui dirige l'équipe de chercheurs. L'équipe a utilisé les images d'un capteur atmosphérique d'un satellite pendant 2 ans sur les mines de charbon du Queensland pour quantifier leurs émissions de méthane.

L'État du Queensland est le plus grand producteur de charbon d'Australie. L'Australie est le cinquième plus grand producteur de charbon au monde.

Lors de la COP26 à Glasgow, plus d'une centaine de pays ont signé l'engagement visant à réduire de 30% les émissions de méthane du niveau de 2020 d'ici à 2030. L'Australie n'a pas signé cet engagement.

La mine de charbon de Hail Creek produirait 1 % du charbon australien et émettrait 20% du méthane des mines

Le méthane est un puissant gaz à effet de serre, bien plus puissant que le dioxyde de carbone. Coincés dans les veines de charbon, le méthane et d'autres gaz sont libérés lors de l'extraction du charbon.

Outre le méthane et le carbone, l'extraction du charbon peut également émettre du dioxyde de soufre, un polluant atmosphérique à l'origine des pluies acides. L'Afrique du Sud est l'un des plus grands émetteurs de dioxyde de soufre au monde à cause d'une seule mine de charbon.

Et l'une des mines de charbon du Queensland est particulièrement mise en cause : la mine à ciel ouvert de Hail Creek. Cette mine émet à elle seule 40% des émissions de méthane enregistrées par l'équipe néerlandaise.

Cette mine est exploitée par Glencore, un entreprise de 150 000 employés opérant dans les matières premières et l'extraction de ressources naturelles. En 2020, Glencore a généré 11,6 milliards de dollars (américains) de bénéfices.

La mine de Hail Creek ne représente que 1% de la production australienne de charbon. Mais les résultats indiquent qu'elle représente 20% des émissions nationales de méthane provenant de l'exploitation du charbon.

Et les émissions seraient bien plus élevées que ce qui est déclaré par le gouvernement. Les résultats suggèrent une "importante sous-déclaration des émissions de méthane dans les rapports de l'inventaire national".

Selon les chiffres officiels, l'Australie émet 1 million de tonnes d'émissions de méthane provenant des mines de charbon par an.

Découvrez plus d'actualités d'Australie

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page