Société

Les États-Unis se joignent à la lutte contre les Kinahan, plus gros trafiquants de drogue d’Irlande

Les États-Unis aident l’Irlande à démanteler le réseau de trafic de drogue le plus important du pays, dirigé par les Kinahan.

Les récompenses pour les trois membres de la famille Kinahan soupçonnés de diriger l'organsation criminelle la plus puissante d'Irlande
Les récompenses pour les trois membres de la famille Kinahan soupçonnés de diriger l’organsation criminelle la plus puissante d’Irlande

Le 11 avril, l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain a désigné le Kinahan Organized Crime Group (KOCG) comme une cible prioritaire dans la lutte contre les activités criminelles, à l’instar de la Camorra en Italie ou des Yakuza au Japon.

Le département du Trésor a ajouté à sa liste de Specially Designated Nationals les trois chefs du gang Kinahan et a sanctionné quatre autres associés et trois entreprises liés à l’organisation criminelle.

Pour le sous-secrétaire américain au terrorisme et au renseignement financier, Brian E. Nelson, “le groupe criminel Kinahan trafique des stupéfiants mortels, dont la cocaïne, vers l’Europe, et constitue une menace pour l’ensemble de l’économie licite en raison de son rôle dans le blanchiment d’argent international”.

Avec les sanctions, les banques et les entreprises américaines ne sont plus autorisées à traiter avec les individus et les sociétés cités. Tous les actifs liés au KOCG situés aux États-Unis ou détenus par des citoyens américains doivent être bloqués. La répression limitera leur capacité à blanchir de l’argent et vise à perturber le financement de leurs activités. L’utilisation de dollars devient plus difficile. Les individus ne pourront plus non plus voyager sur les compagnies aériennes américaines.

Drew Harris, commissaire de la police nationale irlandaise, a déclaré lors d’une conférence de presse à Dublin avec l’OFAC, Europol et la National Crime Agency du Royaume-Uni qu'”aujourd’hui est un jour décisif dans la lutte contre le crime organisé”. À partir de maintenant, le KOCG sera “à court d’argent, d’amis et d’influence”. Cette décision est prise en collaboration avec plusieurs autorités européennes qui cherchent activement à démanteler ce cartel.

Apparue à la fin des années 1990, le business familial des Kinahan est aujourd’hui considéré comme l’organisation criminelle la plus puissante d’Irlande, selon l’OFAC. Elle vend notamment de la cocaïne en provenance d’Amérique du Sud et de l’héroïne à travers l’Europe, principalement en Irlande et au Royaume-Uni. Les bénéfices de l’organisation sont estimés à plus d’un milliard de dollars.

Le KOCG est géré par Christopher Kinahan et ses deux fils Daniel et Christopher Jr. Les multiples séjours du père en prison en Irlande, aux Pays-Bas et en Belgique l’auraient aidé à constituer un réseau pour lancer son organisation criminelle.

Les États-Unis offrent également des récompenses montant jusqu’à 15 millions de dollars pour toute information menant à la capture des trois Kinahan, 5 millions pour chaque membre de la famille.

Le KOCG opère principalement en Irlande mais est également présent au Royaume-Uni, en Espagne et dans les Émirats arabes unis. Traquées par les forces de l’ordre irlandaises et espagnoles, les trois hommes vivent désormais à Dubaï d’où ils coordonnent les opérations.

Les Émirats arabes unis, qui n’ont pas conclu d’accord d’extradition avec l’Irlande, sont notamment connus pour laisser les criminels utiliser leur marché immobilier florissant comme refuge pour leur argent.

Daniel Kinahan gérerait le quotidien, et tous les membres du groupe criminel lui rendraient compte. Jamais condamné, Daniel Kinahan est également devenu une figure importante du monde de la boxe, postant même des photos avec des boxeurs célèbres comme Tyson Fury, frustrant d’autant plus les autorités irlandaises. Il possède une maison dans la luxueuse Palm Jumeirah, cette île artificielle en forme de palmier à Dubaï.

Le département du Trésor énumère les différentes adresses de domicile et les vrais et faux documents d’identité dont il a connaissance au sujet des hommes recherchés.

Cette annonce publique sur les trois hommes marque un véritable tournant alors que la police irlandaise avait l’habitude d’être discrète à leur sujet.

Pour l’Irish Times, convaincre les États-Unis de cibler activement le gang Kinahan a toujours été la clé pour faire tomber le cartel de drogue, car une partie de son argent y serait blanchi. Le KOCG est devenu tristement célèbre car il a été impliqué dans une guerre de gangs contre l’organisation Hutch en Irlande, causant de nombreux décès depuis 2016, dont deux passants innocents.

Les entreprises visées par les sanctions sont une société basée au Royaume-Uni, dirigée par un de leurs associés et sa femme, qui produit une vodka écossaise appelée Nero, une société de gestion sportive et une société de conseil en boxe, toutes deux basées aux Émirats arabes unis.

Découvrez plus d’informations sur l’Irlande

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page