Culture et sport

Un gymnaste russe affiche un symbole en faveur de l'invasion en Ukraine avant l'interdiction de compétitions

Le gymnaste russe Ivan Kuliak a affiché un symbole soutenant l'invasion de l'Ukraine avant que l'exclusion des Russes des compétitions internationales ne soit effective.

Logo de la Fédération internationale de gymnastique

Un gymnaste russe a affiché un symbole suggérant le soutien à l'invasion de la Russie en Ukraine pendant une cérémonie de remise des médailles. L'interdiction des Russes de participer à des compétitions internationales de gymnastique n'était pas encore entrée en vigueur.

Ivan Kuliak, 20 ans, a affiché sur son survêtement un symbole soutenant l'invasion de l'Ukraine lors d'une cérémonie de remise des médailles le 5 mars.

Kuliak a collé le symbole "Z" sur sa veste lors d'un événement de la Coupe du monde à Doha, au Qatar. Le Zfigure sur les véhicules militaires russes et est adopté par les partisans de la guerre.

La gymnaste a terminé troisième des barres parallèles et a remporté la médaille de bronze. Le médaillé d'or Illia Kovtun, qui a également remporté l'argent au sol et le bronze à la barre fixe, est ukrainien.

En raison de "son comportement choquant", la Fédération internationale de gymnastique a demandé à l'organe pour l'éthique de la gymnastique d'ouvrir une procédure disciplinaire contre le gymnaste.  Ce groupe indépendant a été créé en 2018 à la suite du scandale des abus sexuels impliquant l'ancien médecin de la fédération américaine de gymnastique Larry Nassar.

De nombreuses fédérations sportives ont exclu les athlètes russes et biélorusses des compétitions internationales. La FIFA a exclu les équipes russes et l'équipe nationale de football de toutes compétitions, y compris de la Coupe du monde 2022. Le Comité international olympique a interdit aux délégations de participer aux Jeux paralympiques d'hiver, tandis que la Fédération internationale de judo a retiré la ceinture noire de Poutine et son poste de président honoraire.

Mais Ivan Kuliak a pu concourir samedi car l'interdiction pour les gymnastes, officiels et juges de la Fédération internationale de gymnastique, la FIG, n'a pris effet que le 7 mars.

La fédération a d'abord adopté des mesures le 26 février, notamment l'annulation d'événements en Russie, l'interdiction d'afficher le drapeau national sur les tenues ou de jouer l'hymne national. Mais après l'escalade des événements et suite aux recommandations du CIO, la FIG a décidé d'adopter de nouvelles mesures d'urgence vendredi, un jour avant l'incident.

Kuliak, ancien champion de Russie junior du concours général, n'a pas participé aux Jeux olympiques de Tokyo. Il risque maintenant une interdiction en vertu du code disciplinaire de la FIG. Ce code permet de sanctionner les gymnastes pour des actes qui "se comportent de manière offensante", "portent atteinte à l'image de la gymnastique" ou "démontrent un comportement anti-sportif".

Les Russes et les Biélorusses ne participeront pas aux Championnats du monde de gymnastique acrobatique qui auront lieu à Bakou, en Azerbaïdjan, du 10 au 13 mars 2022.

Découvrez des actualités sur la Russie

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page