Société

L’otage d’un Apple Store à Amsterdam demande le respect de sa vie privée

Un homme a été retenu en otage dans un Apple Store d’Amsterdam pendant cinq heures jusqu’à ce qu’il s’échappe du magasin. Il demande maintenant le respect de sa vie privée et que les séquences vidéo soient retirées des médias sociaux.

Apple Store d'Asmterdam sur la Leidseplein
Apple Store d’Asmterdam sur la Leidseplein

Dans la soirée du mardi 24 février, Abdel Rahman A., un jeune homme de 27 ans né à Amsterdam, est entré dans l’Apple Store situé à l’angle de la place Leidseplein, dans le centre d’Amsterdam. Il était environ 17h30 lorsqu’il est entré, vêtu d’une tenue aux motifs militaires, muni d’une arme de poing et d’une arme semi-automatique, et portant des explosifs.

Lorsque la police est arrivée sur les lieux après des appels pour un hold-up dans le magasin, il a tiré au moins à quatre reprise sur les agents. Toute la zone a alors été bouclée et encerclée par les forces de l’ordre.

Pendant ce temps, l’homme a pris en otage un client bulgare de 44 ans en lui pointant une arme sur la tempe.

Plusieurs autres personnes ont pu fuir les lieux, mais quatre employés sont restés cachés dans les toilettes du magasin. Le magasin Apple est situé dans le bâtiment Hirsch et occupe une partie du rez-de-chaussée et du premier étage. Le troisième étage est le bureau d’Apple Benelux. D’autres entreprises travaillent également dans les étages supérieurs du bâtiment. Environ 70 personnes ont été confinées pendant des heures dans leurs bureaux jusqu’à ce que la police les libère.

Très tôt, le preneur d’otages a contacté lui-même les autorités et a exigé de recevoir 200 millions en monnaie virtuelle et la possibilité de sortir librement. Il a menacé de se faire exploser. Les explosifs se sont par la suite avérés inoffensifs et similaires à ce que la Défense néerlandaise utilise à l’entraînement avant d’utiliser de vrais explosifs.

La prise d’otages a duré pendant 5 heures. Vers 22 h 30, le preneur d’otages a demandé de l’eau. Lorsque les forces néerlandaises ont distribué une bouteille d’eau devant les portes vitrées du magasin à l’aide d’un robot, l’otage a été prié de la prendre.

Mais alors qu’il ouvrait la porte pour prendre la bouteille, le Bulgare de 44 ans s’est enfui en courant. Le preneur d’otages l’a poursuivi sur plusieurs mètres à l’extérieur du magasin jusqu’à ce qu’il soit renversé par une voiture de sécurité néerlandaise. Transporté à l’hôpital, il n’a pas survécu à ses blessures mercredi.

Malgré sa mort, l’enquête se poursuit pour comprendre les motifs de son acte, qui n’étaient toujours pas clairs vendredi.

Retransmission en direct de la prise d’otages dans l’Apple Store

Leidseplein est une place très fréquentée du centre d’Amsterdam où se trouve le seul magasin Apple de la capitale néerlandaise.

Mais comme le magasin Apple a de grandes portes vitrées donnant sur la rue, les civils ont suivi et rendu compte de la situation sur les médias sociaux en temps réel. On pouvait voir Abdel Rahman A. tenant l’otage par le cou, pointant son pistolet sur la tempe en se déplaçant à l’intérieur du bâtiment.

De plus, alors que les civils filmaient la situation, la course de l’otage et l’issue fatale du preneur d’otages ont été enregistrés et diffusés sous plusieurs angles. Des vidéos sur les réseaux sociaux ont également circulé sur les alentours de l’Apple Store, montrant les préparatifs des forces d’intervention.

Pendant leur opération, la Police a même dû appeler à cesser de diffuser des vidéos en direct de la prise d’otages sur les réseaux sociaux.

Un peu avant 20 heures, alors que le client était toujours retenu en otage, la police d’Amsterdam a demandé sur Twitteraux personnes ayant une vue du bâtiment de l’Apple Store de s’abstenir de publier des images ou des vidéos en direct pour respecter la sécurité des personnes concernées et les efforts de la police“. Une déclaration réitérée deux heures plus tard. Les autorités ont également demandé à plusieurs personnes de ne pas s’approcher des lieux.

La police soupçonnait que le preneur d’otages suivait les informations diffusées sur les médias sociaux.

Dans un communiqué de Namens de Familie, une organisation de soutien aux victimes et à leurs proches qui se retrouvent au centre de l’actualité après des événements personnels, indique que l’ex-otage a demandé “une paix et une intimité absolues” pour digérer cet “événement horrible“. Il a donc décidé de ne pas répondre aux interviews et aux demandes des médias. Il a également demandé à ce que les images de la prise d’otages soient retirées des médias sociaux.

La police a déclaré qu’elle ne poursuivrait pas les plateformes ou les personnes diffusant du contenu, du contenu qu’elle utilisera pour son enquête.

L’Apple Store rouvrira ses portes le 28 février.

Des vidéos de l’événement, tout en respectant l’anonymat des otages, sont visibles sur ce site néerlandais.

Découvrez des actualités sur les Pays-Bas

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page