Politique

Un troll Instagram géré depuis le bureau du président du Brésil

Un profil supprimé par Facebook a été actif depuis des lieux publics officiels et le domicile du président du Brésil. Jair Bolsonaro avait affirmé n’avoir aucun lien avec ce faux compte.

Le palais du Planalto, le lieu de travail officiel du président
Le palais du Planalto, le lieu de travail officiel du président où de faux profils de réseaux sociaux ont été gérés entre 2018 et 2019 | Michel Temer

L’année dernière, la police fédérale a enquêté sur des “actes antidémocratiques“, afin d’examiner les manifestations contre le retour à une dictature militaire. Au cours de l’enquête, elle a identifié un faux profil soupçonné d’être géré par l’équipe de Jair Bolsonaro. Un journal brésilien a révélé qu’il avait été utilisé depuis le palais du Planalto, le lieu de travail du président, et la maison du président.

L’année dernière, Facebook a supprimé plusieurs comptes Instagram ou Facebook qu’il considérait comme faux. Dans son enquête, la police fédérale a donc utilisé un rapport sur la suppression des profils produit par le Forensics Lab de l’Atlantic Council, une organisation américaine qui documente la désinformation et dénonce les fake news. Selon le quotidien Estãdao, la police fédérale a identifié 80 comptes considérés comme diffusant des “informations non démocratiques“. Les fournisseurs d’accès à Internet ont ensuite partagé les adresses IP et les données de localisation liées à ces profils.

Ces profils ont été actifs plus de 1 000 fois depuis des bâtiments publics tels que la Chambre des représentants, le Sénat, le palais du Planalto ou même la maison de Jair Bolsonaro à Rio de Janeiro.

Un troll dans le bureau du président

Le profil Instagram “Bolsonaro Newsss” faisait partie des faux profils supprimés par Facebook en juin dernier. Le compte était utilisé pour envoyer des mèmes ciblant d’anciens alliés de Jair Bolsonaro.

Mais les adresses IP permettant d’accéder à ce compte sont liées à la maison de Jair Bolsonaro et au lieu de travail officiel du président à Brasilia, le Palácio do Planalto. Plus de 100 accès au compte ont été effectués entre novembre 2018 et mai 2019 dans le bâtiment présidentiel.

De plus, les comptes étaient actifs pendant les heures de travail, ce qui suggère que cela faisait partie du travail de Tércio Arnaud Thomaz, un conseiller de Jair Bolsonaro et l’administrateur présumé de @bolsonaronewsss.

Le président a toujours nié que le personnel public utilisait de faux profils Facebook ou Instagram pour troller Internet en sa faveur.

Découvrez plus d’actualités sur le Brésil

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page