Sciences et santé

Des États américains lancent une étude sur les effets néfastes de TikTok sur les enfants

Plusieurs États américains ont lancé une enquête sur les éventuels effets néfastes de TikTok sur la santé mentale des enfants.

TikTok dance enfants
© Artem Podrez

L'enquête a été annoncée le 2 mars par plusieurs États, dont la Californie, la Floride, le Kentucky, le Massachusetts, le Nebraska, le New Jersey, le Tennessee et le Vermont.

Propriété de la société chinoise ByteDance, la plateforme de médias sociaux vidéo compte environ 1 milliard d'utilisateurs mensuels. Elle est particulièrement populaire auprès des adolescents et des enfants. Mais elle suscite l'inquiétude de la part du gouvernement américain quant à ses effets sur les enfants et à la protection de la vie privée des utilisateurs.

Dans le discours annuel du State of the Union, mardi soir, le président Joe Biden a demandé au Congrès de renforcer la protection de la vie privée des enfants, notamment en interdisant les publicités qui leur sont destinées et en prenant des mesures visant à réduire la promotion de contenus qui engendrent des dépendances.

Les responsables gouvernementaux et les défenseurs de la protection des enfants estiment que TikTok peut favoriser les troubles alimentaires et les pensées suicidaires chez les jeunes spectateurs. Son flux constant et addictif de vidéos courtes basé sur un algorithme peut être particulièrement inquiétant.

"TikTok menace la sécurité, la santé mentale et le bien-être de nos enfants", a déclaré Cathy McMorris Rodgers, membre républicaine du Congrès de l'État de Washington, lors d'une audition mardi.

Inquiétudes sur l'expérience utilisateurs sur TikTok et le respect de la vie privée

Selon TikTok, certaines fonctionnalités, comme la messagerie, ne sont pas disponibles aux jeunes utilisateurs afin de leur offrir une expérience plus appropriée à ce public. Une gestion du temps d'écran peut également être mise en place pour limiter le temps que les enfants passent sur l'application.

"Nous nous soucions profondément de construire une expérience qui aide à protéger et à soutenir le bien-être de notre communauté, et nous apprécions que les procureurs généraux des États se concentrent sur la sécurité des plus jeunes utilisateurs ", a déclaré l'entreprise mercredi. "Nous sommes impatients de fournir des informations sur les nombreuses solutions sur la sécurité et la confidentialité que nous avons mis en place pour les adolescents."

Au début de l'année dernière, TikTok a renforcé ses pratiques de confidentialité pour les utilisateurs de moins de 18 ans après que les régulateurs fédéraux ont ordonné de dévoiler comment ses pratiques affectent les enfants et les adolescents. Le mois dernier, le Texas a ouvert une enquête sur les violations présumées de la vie privée des enfants par TikTok et la facilitation du trafic d'êtres humains sur la plateforme.

À la fin de l'année dernière, une coalition similaire de procureurs généraux d'États a ouvert une enquête sur Instagram et ses effets sur les jeunes. Cette enquête est intervenue après qu'une ancienne employée de Facebook a divulgué des études internes montrant des effets néfastes de l'utilisation d'Instagram pour certains adolescents.

Découvrez des actualités sur les États-Unis

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page