Économie

Faible approvisionnement de certains produits alimentaires dans l’Extrême-Orient russe

La population de l’Extrême-Orient russe a des difficultés à se procurer certains produits alimentaires essentiels. Les autorités expliquent que les ports maritimes sont engorgés en raison de l’intense trafic maritime. Mais la glace sur la voie alternative par le nord de la Russie a également surpris et piégé plusieurs navires.

Des navires bloqués dans la glace dans le district autonome de Chukotka
Des navires bloqués dans la glace dans le district autonome de Chukotka. La population rencontre des difficultés pour s’approvisionner en certains produits alimentaires ou en matériaux de construction | © Roman Kopin, Instagram

Le 10 novembre, le ministère des Transports de Russie a reconnu certaines difficultés dans la livraison de marchandises dans les ports du district fédéral d’Extrême-Orient de la Russie, cette gigantesque région la plus orientale du pays allant approximativement du lac Baïkal à l’océan Pacifique.

Les responsables russes expliquent que les rayons vides s’expliquent par la congestion des ports maritimes due à l’intensité du trafic maritime mondial, les opérateurs détournant leurs itinéraires des ports chinois pleins et du canal de Suez.

Le problème touche particulièrement le port de Vladivostok, le plus grand port de Russie sur l’océan Pacifique et plutôt proche des ports chinois, de plusieurs régions d’Extrême-Orient et de l’île de Sakhaline au nord du Japon.

L’activité du port de Vladivostok a augmenté de 39 % depuis le début de l’année et les conteneurs commencent à s’empiler, rapporte l’agence de presse détenue par l’État russe RIA Novosti.

Des brises-glace envoyés vers un port dans l’Arctique

Les cargaisons étant bloquées dans les ports, les habitants des régions de Sakhaline, de Tchoukotka, du Kamtchatka ou de Magadan éprouvent des difficultés à trouver certains produits alimentaires de base comme des oignons, des carottes, des choux, des pommes, des œufs ou du lait, selon Kommersant.

Mais les retards affectent également d’autres marchandises comme le ciment et d’autres matériaux de construction.

Le district autonome de Chukotka, au nord-est, est particulièrement dépendant de la livraison de produits par bateau. Le gouverneur de la région, Roman Kopin, fait régulièrement le point sur les livraisons dans les ports de la région sur son compte Instagram.

Pour accélérer la livraison des marchandises, la Russie fera fonctionner les ports maritimes 24 heures sur 24 et augmentera les supports pour décharger les conteneurs.

Mais alors que la voie maritime dans l’Arctique est de plus en plus considérée comme une alternative, la région est soumise à un vent glacial et à des températures très basses. Depuis la fin du mois d’octobre, la glace est plus épaisse que prévu.

Et plusieurs navires sont bloqués dans la glace ou peinent à passer. C’est pourquoi la Russie va également envoyer deux brises-glace dans le port de Pevek pour apporter son aide.

Le ministre espère résoudre les problèmes de livraison les plus importants d’ici la fin du mois de novembre.

Découvrez plus d’actualités sur la Russie

Source
О доставке грузов из морских портов Приморского края в порты Чукотского автономного округа, Камчатского края, Сахалинской и Магаданской областей, Ministère des transports, novembre 2021В Кремле назвали причину перебоев с доставкой продуктов на Дальнем Востоке, RIA Novosti, novembre 2021Дальнему Востоку сильно недовезло, Kommersant, novembre 2021

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page