Économie

Le Sri Lanka doit organiser des coupures de courant pour économiser de l'argent

Le Sri Lanka doit imposer des coupures de courant temporaires car l'île est confrontée à des pénuries de carburant qui perturbent son réseau électrique.

train Sri Lanka

Le Sri Lanka organise des coupures de courant car il manque de réserves de devises pour payer le carburant et rembourser sa dette.

La Commission des services publics du Sri Lanka a déclaré qu'elle couperait le réseau électrique du pays pendant quatre heures et demie mercredi, après deux heures de coupure mardi et lundi. L'électricité sera coupée à tour de rôle entre les régions entre 8 h 30 et 22 h 30, selon les autorités.

L'organisme de régulation a déclaré que l'entreprise publique Ceylon Electricity Board avait demandé l'autorisation de procéder à ces coupures.

La raison derrière cette électricité intermittente est les pénuries de carburant qui ont entraîné la perte d'environ 700 MW pour le réseau national. Au cours des dernières semaines, les Sri Lankais ont connu plusieurs pannes de courant de manière sporadique.

Le président de la Commission, Janaka Ratnayake, a déclaré que la situation actuelle était due à une crise du carburant et non une crise de l'électricité. En raison du manque de précipitations, les barrages hydroélectriques n'ont pas été en mesure de remédier aux pénuries dans un pays qui s'est engagé à ne pas construire de nouvelles centrales électriques au charbon afin d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Le Sri Lanka souffre de sa pire crise économique depuis des décennies. Il manque de liquidités et de réserves de devises étrangères pour importer du combustible. De plus, la dévaluation de la roupie sri-lankaise a fait augmenter les prix à l'importation, notamment ceux du carburant et d'autres produits essentiels comme le gaz de cuisine, l'essence mais aussi le lait en poudre.

La valeur de la roupie sri-lankaise a perdu 6 % depuis avril de l'année dernière. L'inflation a bondi à 12,1 % en décembre.

Le manque de carburant a également eu un impact sur les transports, de nombreux Sri Lankais ayant cherché du carburant pour leurs motos et leurs véhicules ces derniers jours.

L'économie du Sri Lanka dépend énormément du tourisme et du commerce, que la pandémie de COVID-19 a gravement touchés. Selon la banque centrale, l'économie s'est contractée de 1,5 % en juillet-septembre 2021.

Pendant ce temps, le Sri Lanka doit honorer les remboursements de 12,5 milliards de dollars d'obligations souveraines internationales et tente de reconstituer progressivement ses réserves de change.

Les obligations de la dette extérieure du Sri Lanka dépasseront 7 milliards de dollars en 2022 alors que les réserves officielles brutes s'élevaient à 2,36 milliards de dollars à la fin du mois de janvier, selon la banque centrale du pays.

Découvrez plus d'actualités du Sri Lanka

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page