Économie

L'Argentine interdit l'exportation d'huile et tourteau de soja 'jusqu'à nouvel ordre'

L'Argentine a interdit l'exportation des tourteaux de soja et de l'huile de soja "jusqu'à nouvel ordre", contrairement à ce que le gouvernement affirmait il y a deux semaines.

Champ de soja en Argentine
Champ de soja en Argentine | © Javier, Flickr

La décision d'interdire l'exportation de tourteau de soja et d'huile de soja a été communiquée par Javier Preciado Patiño, le sous-secrétaire du ministère de l'Agriculture en charge des marchés agricoles, le 13 mars.

Le prix des matières agricoles a explosé sur les marchés récemment et la mesure cherche à assurer l'approvisionnement national.

Mais l'exportation des produits issus du soja représentent une large part des revenus de l'industrie agricole. L'Argentine a exporté pour 11,8 milliards de dollars de tourteau de soja et pour 6,9 Mds$ d'huile de soja en 2021 selon les chiffres du ministère de l'Agriculture.

Le gouvernement a récemment partagé son inquiétude sur la flambée des prix de l'alimentaire et de l'énergie, les conséquences des problèmes logistiques durant pandémie et désormais de la guerre en Ukraine. Le prix de l'huile de soja a grimpé de presque 40% cette année.

Alors que l'Ukraine est un producteur important de blé, le prix de la farine et des céréales ont considérablement augmanté depuis le début des conflits dans le pays. Les autorités ukrainiennes ont interdit l'exportation de blé pour éviter une "crise humanitaire" nationale tandis que l'Argentine a montré des difficultés pour importer du blé récemment. Pour ce qui est des marchés internationaux, ils devront donc faire sans les tourteaux et l'huile de soja argentins pour le moment.

L'Ukraine a aussi restreint ses exportation d'huile de tournesol avec l'octroi d'une license. L'Indonésie, le plus grand producteur de l'huile végétale la plus consommée au monde, a augmenté le volume d'huile de palme à fournir sur son marché national.

Le tourteau de soja est utilisé comme une source de protétines supplémentaires pour nourrir le bétail et l'augmentation de son prix impacte la production de viande argentine, qui a elle aussi été soumise à des restrictions d'exportation pour infléchir l'inflation. Une petite proportion de tourteau de soja est transformée en farine de soja destinée à la consommation humaine comme dans le lait de soja.

L'huile de soja, extraite de ses graines, est l'une des huiles végétales les plus consommées dans le monde. C'est l'huile la plus utilisée aux États-Unis. Elle peut également servir comme biocarburant, ce qui peut s'avérer d'autant plus utile lorsque les prix du pétrole sont élevés.

L'Argentine est le troisième producteur de soja au monde ave 49 million de tonnes en 2020 selon la FAO, derrière les États-Unis (113Mt) et le Brésil (122Mt). La Russie (4,3Mt) et l'Ukraine (2,8Mt) sont les dixièmes et douzièmes producteurs mondiaux et les deux premiers à l'échelle européenne.

Le conflit en Ukraine a créé une hausse de la demande en huile de cuisine, notamment en huile de tournesol comme au Portugal ou en Espagne récemment.

Alors que l'Argentine essayent de résorber une dette colossale contractée auprès du Fonds Monétare International, recevoir des devises étrangères aurait représente une belle opportunité pour le pays. Mais cela pourrait également alimenter les taux d'inflation élevés sur le sol argentin.

Pourtant, le ministre de l'Agriculture Julián Domínguez début mars affirmait qu'il n'y aurait pas d'interdiction d'exporter. "Il n'y aura pas d'interdiction d'exportations ou d'augmentation des taxes. C'est la vision et la tâche que le Président de la République m'a confiées", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse. "Nous devons clarifié les incertitudes et les craintes, nous sommes confiants dans ce que nous faisons".

Julián Domínguez a mis insisté qu'il prévoyait d'accroître les exporations et de bénéficier de la hausse des prix: "l'Argentine va exporter 5 Mds $ plus qu'en 2021, même avec une production inférieure".

De plus, il est craint que les taxes à l'export sur le tourteau de soja et l'huile de soja seront également réévaluées à l'avenir comme faisant partie de l'accord trouvé avec le FMI au début du mois. Elles pourraient augmenter de 31 à 33% pour s'aligner sur celle appliquée aux graines de soja. Le gouvernement pourrait espérer une augmentation des revenus fiscaux de 410 millions $.

Les droits à l'export pour le blé et le maïs sont actuellement taxés à 12% et l'industrie agricole craint également une augmentation des taxes sur ces produits.

Découvrez des actualités sur l'Argentine

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page